01 CPME Ain 74 CPME Haute-Savoie 69 CPME Rhône 26 CPME Drôme 73 CPME Savoie 38 CPME Isère 42 CPME Loire 03 63 15 43 CPME Auvergne 07 CPME Ardèche
Rechercher
 
 
 
 
 
 
Accueil >> Actualités >> Archives

Plusieurs 'Florange' disparaissent chaque jour

L'actualité

17 janvier 2013
Les chiffres viennent confirmer les faits. En 2012, le nombre de défaillances d'entreprises a augmenté de 2,7 %.

Plus grave encore pour l'emploi, le nombre des PME de plus de 50 salariés concernées augmente de 18 %.

Bien loin des projecteurs médiatiques, ce sont plusieurs Florange qui disparaissent chaque jour dans l'indifférence générale.

Les ponctions fiscales et les augmentations de charges récentes risquent d'accroître encore le mouvement, alors que 58 % des chefs d'entreprise se déclarent inquiets pour leur activité.

Ces défaillances au-delà des conséquences économiques, sont autant de drames humains tant pour les salariés que pour les entrepreneurs engagés sur leurs biens propres.

Dans un tel contexte, la CGPME souhaite attirer l'attention des pouvoirs publics sur la nécessité, à l'instar de ce qui existe dans de nombreux pays, d'offrir la possibilité aux victimes de la crise, de rebondir.

Or actuellement les chefs d'entreprise qui ont fait l'objet d'une liquidation judiciaire sont ensuite "marqués au fer rouge" par la Banque de France pendant trois ans.

La CGPME suggère que ne soient plus inscrites au fichier Banque de France que les seules liquidations ayant fait l'objet de poursuites judiciaires. Il conviendrait également que la Banque de France soit tenue d'informer les établissements financiers lorsque les informations recueillies sur le chef d'entreprise n'appellent plus de remarques particulières.

N'a-t-on le droit qu'à une seule chance ?

 

  • CPME Loire
  • 3 rue Charles de Gaulle
  • 42000 Saint-Etienne