01 CPME Ain 74 CPME Haute-Savoie 69 CPME Rhône 26 CPME Drôme 73 CPME Savoie 38 CPME Isère 42 CPME Loire 03 63 15 43 CPME Auvergne 07 CPME Ardèche
Rechercher
 
 
 
 
 
 
Accueil >> Actualités >> Archives

La CGPME réclame un encadrement plus strict du droit de grève à la SNCF

L'actualité

18 juin 2014
La grève est un droit. La liberté de circuler et de travailler aussi. Dès lors, il convient d’articuler ces principes pour faire en sorte qu’ils soient effectifs. Ce n’est pas le cas aujourd’hui.
Une minorité de salariés SNCF, emmenés par des syndicalistes irresponsables soucieux uniquement de protéger leurs privilèges exorbitants (la quasi-gratuité des transports, un régime spécial de départ en retraite…) prend la France en otage depuis 8 jours.
 
Les TPE / PME déjà fragilisées se voient infliger une punition supplémentaire par une poignée de grévistes. Les conséquences économiques s’avèrent d’ores et déjà catastrophiques.
 
En outre, l’incertitude plane sur la poursuite et le durcissement d’un mouvement soi-disant voté en Assemblée Générale (par qui ? dans quelles conditions ?) plaçant les entreprises dans une situation très difficile car dans l’incapacité de s’organiser.
 
La garantie de l’emploi dont bénéficient les salariés de la SNCF doit avoir comme contrepartie un encadrement plus strict du droit de grève dans le service public que rend cette entreprise.
 
Délai de prévenance, service minimum et substitution de grévistes par des non-grévistes doivent devenir effectifs. 
 
 
  • CPME Loire
  • 3 rue Charles de Gaulle
  • 42000 Saint-Etienne