01 CPME Ain 74 CPME Haute-Savoie 69 CPME Rhône 26 CPME Drôme 73 CPME Savoie 38 CPME Isère 42 CPME Loire 03 63 15 43 CPME Auvergne 07 CPME Ardèche
Rechercher
 
 
 
 
 
 
Accueil >> communication

Conférence Sociale : il faut voir pour croire

A l’issue de la Conférence Sociale, une « feuille de route » a été dressée par le gouvernement.

Un plan de relance de l’apprentissage prévoit notamment « des mesures de simplification du cadre règlementaire des embauches en apprentissage » ainsi que des mesures financières pour inciter les chefs d’entreprises à recruter pour la première fois un apprenti. On peut toutefois regretter que ce dernier point soit soumis à la conclusion d’un accord de branche, ce qui, dans la pratique, rend sa mise en œuvre improbable avant la prochaine rentrée. Même s’il aurait été préférable d’éviter de prendre des mesures faisant chuter l’apprentissage, ce virage réaliste mérite cependant d’être salué.

Par ailleurs, si la volonté affichée de voir s’ouvrir « une négociation sur la qualité et la modernisation du dialogue social au sein de l’entreprise » vise de manière positive à « rendre plus simple et plus efficace le fonctionnement des Instances Représentatives du Personnel (IRP) », la CGPME, qui militera pour un allègement des obligations liées aux seuils sociaux, s’opposera à toute nouvelle tentative d’imposer une représentation syndicale obligatoire dans les TPE/PME sous couvert d’une soi-disant « meilleure représentation des salariés ». Il y aurait là un point dur.

De la même façon, s’il est évident que les discriminations dans la vie au travail sont insupportables et que les bonnes pratiques doivent être généralisées, l’arsenal législatif répressif est à nos yeux suffisant et ne doit pas, à nouveau, être élargi.

Enfin, la CGPME contribuera activement aux « Assises de l’Investissement » annoncées pour l’automne afin de « favoriser l’émergence de nouvelles modalités de financement ». A cette occasion, elle fera en sorte que l’on n’oublie pas les difficultés que continuent à rencontrer bon nombre de TPE/PME, en particulier pour financer leur trésorerie.

La Confédération se mobilisera également en faveur de la réforme annoncée de l’épargne salariale. « Les modalités de choix entre participation et intéressement pour les entreprises ayant déjà mis en place l’intéressement et qui atteignent ou dépassent le seuil des 50 salariés » ainsi qu’un « niveau de forfait social incitatif » sont, à cet égard, des pistes intéressantes.

Reste maintenant à concrétiser ces quelques ouvertures. Il faut voir pour croire…

  • CPME Haute-Savoie
  • 11 route de Nanfray
  • 74960 Cran Gevrier