CGPME
Rhône-Alpes
Rechercher
 
 
 
 
 
 
Accueil >> Actualités

En ce moment

NOUVEAU : Accompagner votre Croissance Externe !

CGPME Rhône-Alpes
Bénéficiez d'un programme adapté pour votre croissance externe : adoptez la meilleure stratégie, optimisez votre opération, disposez des outils et des clés de réussite pour votre projet !

CGPME et CINOV : ensemble pour favoriser le développement des entreprises de Rhône-Alpes

CGPME Rhône-Alpes
François TURCAS et Jean-François UHL renouvellent leur coopération pour répondre toujours mieux aux besoins des chefs d'entreprises du territoire

Communiqué : Mesures pour l'emploi dans les TPE/PME : réaction de la CGPME

CGPME nationale
Le gouvernement vient d'annoncer un certain nombre de mesures destinées à dynamiser l'emploi dans les TPE/PME. Ces mesures, dont certaines proposées par la CGPME, constituent, il faut le souligner, de réelles avancées même s'il est évident qu'elles ne peuvent, à elles seules, dispenser notre pays de réformes structurelles profondes. Parmi les mesures annoncées celles portant sur la réduction de l'insécurité juridique liée aux contentieux sur les licenciements sont significatives. Ainsi la mise en place d'un barème forfaitaire impératif encadrant le montant des indemnités prononcées pour les licenciements dénués de cause réelle et sérieuse, contribuera à sécuriser l'employeur en lui permettant de mieux appréhender les conséquences financières maximales d'une éventuelle condamnation lui redonnant de cette visibilité tant attendue. Par ailleurs, le vice de forme, véritable piège pour les patrons de TPE/PME, ne remettra plus en cause le caractère réel et sérieux du licenciement et fera l'objet d'une indemnisation du salarié forfaitaire d'un mois de salaire. D'autres mesures s'inscrivent dans une volonté de favoriser la création ou le maintien dans l'emploi. Autoriser deux renouvellements pour les CDD et les contrats d'intérim fait partie de celles-là. De même la mise en place d'une aide à la première embauche devrait permettre, lorsque le carnet de commandes le permet, d'accélérer la décision de recruter un premier salarié. Enfin faciliter l'ouverture de la commande publique aux PME d'une part et mieux lutter contre les fraudes au détachement d'autre part, devraient redonner un bol d'oxygène à certaines entreprises, tandis que la redéfinition du contour du Droit d'Information Préalable (DIP) des salariés en cas de cession, si elle se concrétise, permettra de lever pour partie un obstacle à la transmission. Et pour conclure il est regrettable que les commissions paritaires interprofessionnelles régionales ayant vocation à s'immiscer dans le dialogue entre salariés et chefs d'entreprise de TPE n'aient pas été remises en cause à cette occasion.

Communiqué : Pour éviter le "désinvestissement formation" des PME, il faut réagir. Maintenant.

CGPME nationale
Plus de 5 mois après l'entrée en vigueur de ce que certains présentaient comme "la grande réforme de la formation professionnelle", les premiers résultats sont là : le marché de la formation a chuté de 15% en moyenne au premier trimestre 2015 et l'on s'oriente vers une baisse de 30% à fin mai. Un véritable "désinvestissement formation". Cette réforme issue d'un Accord National Interprofessionnel (ANI) que la CGPME avait refusé de cautionner s'avère malheureusement conforme à nos craintes. La complexité des nouveaux dispositifs déboussole les PME, notamment celles entre 10 et 50 salariés, qui constatent, de surcroit, que le quasi abandon de la mutualisation rend plus coûteuses les actions de formation. Il convient aujourd'hui de réagir vite si l'on ne veut pas assister à un effondrement du taux d'accès à la formation des salariés des PME, ce qui serait catastrophique pour l'avenir de l'économie française. C'est pourquoi la CGPME propose une mesure d'urgence consistant à ce que les entreprises s'engageant à mettre en place des actions de formation au moins à hauteur de 0,9% de leur masse salariale se voient attribuer lors du déclenchement de ces actions un financement correspondant au tiers de la dépense totale (coûts pédagogiques et salariaux). Il convient, à cet égard, de préciser qu'une telle mesure peut être financée sur les excédents disponibles au titre du Compte Personnel de Formation (CPF) qui, et c'est un euphémisme, peine à démarrer. Cette mesure pourrait être validée le 3 juin prochain lors de la réunion qu'envisage le ministère du Travail pour "procéder aux ajustements nécessaires dans le cadre du suivi de la réforme", en clair pour tirer les leçons d'une catastrophe annoncée par les non signataires de l'ANI, comme par hasard écartés de cette réunion.

Communiqué : Pénibilité : aujourd'hui le bon sens l'emporte, la CGPME aussi. A vérifier demain

CGPME nationale
À la suite de la remise du rapport Huot, Sirugue, de Virville, le Premier Ministre sensible aux craintes exprimées par les TPE / PME avec à leur tête la CGPME, a annoncé des mesures visant à simplifier le dispositif de mise en oeuvre du compte de prévention de la pénibilité. Ainsi "pour évaluer l'exposition de ses salariés, l'employeur pourra se contenter d'appliquer le référentiel de sa branche qui identifiera quels postes, quels métiers ou quelles situations de travail sont exposés aux facteurs de pénibilité. Il n'aura plus pour ces facteurs de mesures individuelles à accomplir", si ce n'est de déclarer en fin d'année à la Caisse de retraite, les salariés exposés. En clair cela signifie que s'il existe un référentiel la fiche individuelle perd son caractère obligatoire, ce qui correspond à une revendication phare portée depuis des mois par la CGPME. En outre, l'entrée en vigueur des six facteurs de pénibilité restants sera fixée au 1er juillet 2016 pour laisser aux organisations professionnelles le temps nécessaire. Sur ce point, la CGPME considère, vu l'ampleur du travail à accomplir, que ce délai est trop court. Enfin certains facteurs et notamment celui portant sur les gestes répétitifs seront redéfinis pour être plus précis, ce qui là encore répond à une demande de la Confédération des PME qui alerte depuis longtemps sur le caractère ubuesque de certains critères tels que "postures pénibles." Reste maintenant à traduire ces annonces, qui sont de nature à rassurer les TPE PME, en actes en veillant à ce que rien ne vienne contrecarrer ces décisions frappées au coin du bon sens. Tant il est vrai qu'en matière sociale, bien souvent l'enfer est pavé de bonnes intentions. Ceci étant dit, il n'en reste pas moins que le compte de prévention de la pénibilité restera une spécificité française qui aura des conséquences négatives sur la compétitivité des entreprises. La CGPME suggère donc de diligenter sans tarder une étude d'impact sur ce point.

FINANC'& VOUS - 1er Forum du financement des TPE/PME

CGPME Rhône-Alpes
Ils ont participé à Financ'&vous et maîtrisent à présent davantage les clés du financement de leur entreprise ! Et vous ?

Découvrez nos prochaines missions INTERNATIONAL

CGPME Rhône-Alpes
Ouvrir ses portes et découvrir de nouvelles opportunités de développement pour son entreprise !

Trophées RSE Rhône-Alpes 2015 : Candidatez !

CGPME Rhône-Alpes
Votre entreprise est performante, innovante en matière de RSE ?

PETITION : Libérez le ciel pour nos entreprises

CGPME Rhône-Alpes
Pour une meilleure desserte aérienne ! Signez la pétition en ligne pour de nouvelles lignes au départ de l'aéroport de Lyon. L'enjeu est essentiel : faciliter l'import/export de nos entreprises, développer le tourisme, les salons professionnels...

NOUVEAU : le site web du Plan PME

CGPME Rhône-Alpes
Stratégie, export, environnement, innovation… quel que soit votre besoin, le Plan PME met à votre disposition un accompagnement par des experts pour renforcer la performance de votre entreprise et doper votre croissance.

Mission de prospection au Sri lanka du 30 mars au 3 avril 2015

CGPME Rhône-Alpes
Le Sri Lanka présente le meilleur environnement des affaires du sous-continent indien dans lequel il est le plus aisé pour une PME de faire des affaires.

Ma priorité sera de défendre et promouvoir les PME et TPE, les entreprises patrimoniales qui créent l'emploi et forment le tissu entrepreneurial de proximité..

CGPME Rhône-Alpes
François Asselin, président de la CGPME Poitou-Charentes a été élu président de la CGPME. il succède à Jean-François Roubaud.

Transition énergétique et écologique dans les PME

CGPME Rhône-Alpes
9 PME sur 10 ignorent le coût de leurs déchets ! Et vous ? Connaître le coût complet de ses déchets, c'est identifier des sources d'économies et de rentabilité pour votre entreprise.

CGPME, MEDEF, UPA : Ensemble pour l'entreprise !

CGPME Rhône-Alpes
Ce 3 décembre à Lyon plus de 2600 patrons se sont réunis à l'appel de la CGPME du MEDEF et de l'UPA pour défendre l'entreprise.

Chefs d'entreprise : vous faites face à des difficultés ?

CGPME Rhône-Alpes
Le FRAU (Fonds Régional Action Urgence) volet dirigeant consiste en une prestation d’appui conseil en stratégie, management, ressources humaines et gestion financière spécifiquement dédiée aux chefs d’entreprises de PME – TPE qui font face à des difficultés conjoncturelles.

Ne ruinons pas une confiance fragile !

CGPME Rhône-Alpes
Jean-François Roubaud, président de la CGPME, Pierre Gattaz, président du Medef, et Jean-Pierre Crouzet, président de l’UPA, exhortent le gouvernement à abroger le compte pénibilité et à abandonner l’article sur la cession d’entreprise de la loi Hamon.

Hubfi.fr, le site web qui facilite vos recherches de financement

CGPME Rhône-Alpes
Vous cherchez à savoir comment financer votre entreprise ? Hubfi.fr présente l'ensemble des solutions de financement pour les TPE, PME et grands groupes.

Cap France PME 2012-2017

CGPME Rhône-Alpes
Cap France PME 2012-2017 est un document qui comporte 40 propositions simples pour passer à l'action !
  • CGPME Rhône-Alpes
  • Villa Bini
  • 55 rue Sergent Michel Berthet
  • 69009 Lyon Vaise